La Peur

Pour Halloween, mettons-nous dans le thème !

3 squelettes en noir et blanc, l'un se bouche les oreilles, l'autre se masque la bouche et le dernier se cache les yeux
La peur est là, elle existe, entendez-la, parlez-lui et regardez-la !

La peur, pour ou contre ?

C’est étrange comme par moment nous aimons nous faire peur, créer une peur pour s’amuser, se divertir, ressentir des sensations différentes voire inhabituelles et de constater à quel point on se sent étonnamment bien, ou peut-être même plus vivant que d’ordinaire.

Et comme à d’autres moments, quand cette peur arrive d’elle-même, toute seule et sans crier « gare », notre 1er réflexe est souvent de la rejeter, de l’ignorer en évitant d’y penser ou en regardant ailleurs.
En bref de faire comme si elle n’était pas là avec certainement l’espoir illusoire qu’elle se dise :
« Mince on ne m’a pas vu alors je m’en vais. »

Croyez-vous vraiment que vous arrivez à la berner aussi facilement ?
Evidement non et s’il nous arrive parfois de croire que oui, ce n’est qu’une impression de courte durée.

En effet, nous sommes loin de mesurer toute son obstination car voilà ce qu’elle se dit vraiment :
« Mince on ne m’a pas vu, ni entendu et pourtant c’est important ce que j’ai à dire, je dois absolument délivrer mon message ! Ce n’est pas grave je vais trouver un moyen plus efficace et je reviendrai plus tard. »

Il n’est donc pas rare, pour ne pas dire systématique, que cette peur revienne encore et encore, à chaque fois un peu plus forte que la fois précédente et qu’elle finisse par créer un véritable mal-être ou « mal-aise » voire même une phobie.

Tout ce que vous désirez se trouve de l’autre côté de la peur.

Je vote pour !

Alors comment arrivons-nous à aimer regarder la peur en face à un instant, et à détourner le regard celui d’après ?
Quelle différence faisons-nous ?
Elle semble évidente mais vous êtes-vous déjà demandé s’il y en avait vraiment une en fin de compte ?

Selon moi, cette peur nous est utile quoi qu’il se passe.
Et si vous finissiez par la considérer comme telle, aussi efficace et magnanime dans le 2ème cas que dans le 1er?
Vous seriez étonné de tout ce que cela pourrait vous apporter, du bien que cela pourrait vous procurer car finalement, aussi bizarre et fou que cela puisse être, cette peur est la vôtre !
C’est une partie de vous qui a quelque chose à vous dire, qui existe bel et bien et qui n’est là que dans votre intérêt et non pour vous desservir !

Alors oui, il est vrai que ce n’est pas si facile de regarder sa peur en face, parce qu’affronter sa peur ça fout la trouille !
Et si avant même de rassembler tout votre courage, vous tentiez une 1ère approche et commenciez simplement par dire « Merci » ?
Merci d’être là, merci de me soutenir, merci d’essayer encore et encore, merci de ne pas me laisser tomber par exemple.

Et vous ?

Une fois de plus, oui je vous le concède ça n’est pas facile, pas agréable, pas tout ce que vous voulez, toutefois si je peux vous garantir quelque chose c’est que de soutenir le regard quand vous avez peur, ça fonctionne !
Offrez-vous la liberté de vivre pleinement, de vous sentir bien, en harmonie avec toutes vos émotions et avec vous-même.

J’espère que ce texte vous aura parlé, ou inspiré, ou tout du moins interrogé et incité à porter une attention différente et particulière à tout ce qui se passe à l’intérieur de vous.

Maintenant c’est à moi de vous dire « Merci » pour cette lecture !

Merci et à très bientôt.
Lauriane


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s